Restez informé•e !

Tous les mois recevez gratuitement par email
toutes les actualités du Festival des Solidarités

Close
19/04/2019
La cartographie des festivals d'ECSI en France

Cette cartographie réalisée par le Festival des Solidarités en partenariat avec Educasol donne à voir les acteurs, les publics et les actions  menées dans le cadre de quatre festivals nationaux d’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale en 2017 : Le Festival des Solidarités, le Festival AlimenTERRE, La Fête des Possibles et Le Festival Migrant’Scène.

Télécharger la Cartographie des festivals

 

Faciliter la compréhension des dynamiques à l'oeuvre

L’objectif de cette cartographie inédite était de faciliter la compréhension  des dynamiques à l'oeuvre au sein des festivals à travers quatre dimensions : couverture territoriale, diversité des acteurs, émergence de thématiques et de formes d’action nouvelles.

Elle visait également trois enjeux transversaux :

  1. Créer des passerelles avec les autres acteurs qui œuvrent à la mobilisation individuelle et collective dans un projet global qui va au-delà de l’ECSI "traditionnelle", intégrant notamment les acteurs du champ de la transition écologique.
  2. Refléter les dynamiques territoriales pour révéler les complémentarités dans la diversité des actions, des thématiques et des acteurs impliqués, au service de démarches de plaidoyer communes à l’ensemble des strates territoriales (locales, régionales et nationales).
  3. Expérimenter une démarche méthodologique pour mettre en cohérence les indicateurs et les typologies entre les 4 acteurs.

Cinq mois de travail ont été nécessaires pour établir les six cartes qui nous donnent à voir :

  • Le nombre d’acteurs et d’actions par département ;
  • la typologie des acteurs et des thématiques abordées par région ;
  • Les publics visés et les actions par région ;

Un fort dynamisme citoyen dans les territoires

Excepté en Corse, où seule une action est recensée, le territoire est bien couvert. Mais de fortes disparités existent entre les régions et surtout au sein des régions entre les départements.

Il est intéressant de souligner que le caractère rural des territoires n’est pas corrélé à une baisse de la participation. Au contraire, les départements qui comptent le plus grand nombre d’acteurs en proportion du nombre d’habitants sont souvent des territoires ruraux.

Ces différentes cartes donnent à voir le dynamisme citoyen dans les territoires. Excepté pour la Fête des possibles, il faut souligner ici le rôle joué par les structures régionales pour ancrer ces évènements dans leurs territoires.

Elles donnent aussi à s’interroger sur les raisons des écarts constatés au niveau géographique et selon les différents évènements.

Cette première cartographie pose des jalons. Leur intérêt premier est sans doute de mettre en évidence les possibilités ouvertes dans le cadre d’une réflexion partagée pour renforcer l’ECSI.

< retour